iansan vous met dans l’ambiance

Eduardo Kobra

Sexta, dia 14-07-2016

Eduardo Kobra, artiste brésilien de street art réalise une fresque monumentale de 3000 m2 dans le quartier des docks de Rio. Cinq visages gigantesques pour un message de paix et de tolérance entre les peuples. « Les JO dit Eduardo Kobra sont un symbole d’union plus que de rivalité ». L’ouverture des JO tombe le jour que la date anniversaire d’Hiroshima. Kobra a demandé au Comité Olympique que soit faite une minute de silence. Le Cio a refusé.

Torche Olympique

Quarta, dia 13-07-2016

Les JO on les avait presque oubliés… A 25 jours de l’ouverture, la torche olympique a parcouru tous les Etats du Brésil. Le Comité Olympique s’est fendu d’une vidéo institutionnelle sur son parcours continental. Même Sao Bento que personne ne connaît, capitale brésilienne du vin, de la locomotive et de la bourrée ! Mais c’est la BBC qui emporte les JO avec cette animation.


Celso Brandão

Quarta, dia 15-06-2016

Dans l’Etat d’Alagoas, il est une référence du cinéma documentaire pratiqué sans concession depuis les années 80. On lui doit la révélation de maitres de l’art brut dans le Sertão qu’il arpente inlassablement. Mais ce sont ses noirs et blancs intenses, ses télescopages et sa poésie dérangeante que sa Boite Noire révèle jusqu’au 28 août à la Maison Européenne de la Photographie à Paris

Navalha Estetica

Segunda, dia 23-05-2016

Ces vidéos graphiques déglinguent la toile et invitent à penser la rupture politique. Ils réagissent à l’actu sur le fil du rasoir : le vote des députés contre la Présidente, l’occupation des écoles, le viol collectif d’une ado… « Nous n’admettrons aucun retour en arrière » dit cette vidéo. Beau et tranchant comme le rasoir d’un « malandro » en plein vol.

Palacio Capanema

Terça, dia 17-05-2016

Des musiciens classiques résistent au Coup d’Etat en cours avec un Carmina Burana revisité en « Dehors Temer/ Dehors Temer/ Dehors Temer» repris en cœur par les spectateurs. Le vice président Michel Temer promu président par interim a supprimé la Culture pour en faire un Secrétariat subordonné à l’Education. A Rio de Janeiro, l’antenne du Ministère est envahie par les artistes en colère. Leur résistance gagne bientôt toutes les antennes du Brésil avec le hastag #ForaTemer.

Chico Buarque

Quarta, dia 20-04-2016

Chico Buarque, Dani Black, Zelia, Duncan affichent leur solidarité à Dilma et aux occupations d’écoles à Sao Paulo. Les élèves se battent contre la « réorganisation » de l’enseignement par le gouverneur néo-conservateur de l’Etat de Sao Paulo. Très vite ce mouvement du secondaire commencé en décembre gagne d’innombrables écoles du Brésil. « Personne ne tire l’étudiant de son trône » dit Dani Black.

Chico Cesar

Quarta, dia 13-04-2016

Chico César, Ligue du Funk, Joao Donato, Lucas Santanna, Alice Caymi, Arrigo Barnabé… lancent un avertissement aux conservateurs à respecter le choix des urnes. Refrain – Non, Non, Coup d’Etat Non/ Pas de vote pour toi, c’est tant pis pour toi / Non Non Coup d’Etat Non/ La lutte dans la rue a trouvé sa voix. Couplet1 – Le système est rude, le processus lent/ Notre volonté ne faiblira pas !

Beth Carvalho

Sabado, dia 09-04-2016

Lula vole au secours de Dilma dans le Rio touristique des bars et des boîtes. Derrière lui la fine fleur de l’extrême gauche et quelques artistes. Leur présence ne cesse de grandir. C’est le grand réveil de la gauche brésilienne derrière cette samba politique écrite à plusieurs mains et interprété par Beth Carvalho, la grande dame du Samba. « Non il n’y aura pas de Coup d’Etat, une nouvelle fois !»

Mangueira

Quarta, dia 10-02-2016

Mangueira gagne le Carnaval 2016 des Ecoles de Samba de Rio! C’est son 18eme titre. Dernière école à défiler sur le Sambodrôme lundi après deux jours de défilés nocturnes, la Verte et Rose a embrasé tous les coeurs avec un hommage à Maria Bethânia, la diva de la musique brésilienne qui fête cette année ses 50 ans de carrière. A travers Bethânia, Mangueira rendait aussi hommage à Oya, la reine des vents et des tempêtes dans le Candomblé des Yorubas. Bethânia étant fille d’Oya, tout comme moi “chaud au coeur”:) Un Carnaval bien black power à faire fuir des bataillons d’évangélistes ! Avec en prime le frérot Caetano. Epa -hei, Oía !

Carlos Malta et Beth Formagghini

Domingo, dia 15-11-2015

Carlos Malta est un musicien du souffle. Kezako? Il joue de tous les instruments à vent, de la flute de pan artisanale à la très classique clarinette. Avec l’aide de Beth Formagghini et de sa caméra, Carlos Malta est parti à la rencontre des artistes de l’air. Quoi de plus naturel que l’avant-première du film s’accompagne d’une fanfare dans les rues de Rio. Alors à vos flautas!

Babilonia Chapeu Mangueira

Quinta, dia 7-11-2015

La Flupp n’est pas un festival littéraire comme les autres ! À commencer par ce nom aux résonances pop qui résume ses credos: fête, littérature et périphéries. Il y a de la fête avec des soirées Slam et musicales. De la littérature sous toutes ces formes via des ateliers d’écriture, des rencontres avec des auteurs et de la poésie dans la rue. Tout ça au cœur de favelas cariocas en collaboration avec ses acteurs.”Poeme-se!”

Gabriel Mascaro

Sábado, dia 17-10-2015

“Boi Neon” (Neon Bull) est le grand vainqueur du Festival de Rio qui s’est achevé le 14 octobre dernier après deux semaines de cinema non stop , 250 films venus de 65 pays. Le film du brésilien Gabriel Mascaro a reçu les prix du long métrage de fiction, meilleur scénario, meilleure photographie et meilleure actrice avec la petite Alyne Santana. Il revient au pays après avoir été couronné aux festivals de Toronto, Venise et Varsovie et raconte l’histoire d’Iremar, un vacher du Nordeste brésilien qui rêve de devenir styliste. Le rodéo local nommé “vaquejada” est à l’honneur. “Valeu o boi!”

Oswaldo Cruz

Sábado, dia 26-09-2015

Allez hop, tous dans le Train do Samba! Eh oui, malgré le “a” final, samba est un mot masculin. Imaginé il y a bientôt 20 ans par le célèbre compositeur Oswaldo Cruz, le Trem do Samba est un festival itinérant qui parcourt les quartiers Nord de Rio. Le voyage musical commence sur les rails avec des blocos carnavalesques, pour “réboler” (se tortiller) au son des maitres du samba carioca. Cette année, le festival prend l’accent français en débarquant à Lille les 26 et 27 septembre et à Nice, les 3,4, 5 octobre. L’occasion de s’évader en plein hiver franchouillard. A vos “pandeiros” (tambourins) . Prêts ? Vamos sambar !

MUNDANO

Sábado, dia 16-07-2015

« L’eau est molle et la ville est dure » clame à Sao Paulo et jusqu’au 15 aout 2015, le performer activiste Mundano. Ses installations en plein air rappellent que la crise de l’eau qui a affecté la région Sudeste en janvier dernier, est loin d’être finie. Sur le sol desséché du réservoir Cantareira qui alimente 70% de la ville de Sao Paulo, Mundano plante un cactus ; il y mets des robinets et il écrit sur les murs « l’eau est molle et ne dure pas ». Et lorsque les gestionnaires dégagent une carcasse oubliée au fond d’un réservoir, il la reproduit sur les pylônes d’un pont, en guise de marqueur, histoire de voir si l’eau monte. Mundano est un urbain mais pas un mondain. Tô com sede !

MARIA, JOAO ET LAMPIAO

Sábado, dia 27-06-2015

Attention Jean, Marie et Lampion ! Les fêtes de la Saint Jean commencent demain place Saint Roque sur l’Ile de Paqueta, dans la Baie de Guanabara. Il y aura des surprises à bord des ferries, sur l’île et sur les kiosques. Arrivez tôt, baladez-vous dans l’île et prenez du liquide : il n’y a pas de distributeurs à Paqueta! Les bateaux partent à l’heure : 10h / 11h30 / 13h / 14h30 / 16h / 17h30 / 19h. Allez hop, tous en chemises de paysans et jupettes à fleurs : c’est parti pour le 5ème arraial de la Guanabara. Etâ festa boa !

TATIANA TOFFOLI

Quarta, dia 22-03-2015

Avec « Le peuple de la rivière », Tatiana Toffoli s’installe dans la vie quotidienne des Baré, un peuple indigène « assimilé » qui milite pour la reconnaissance de son indianité. Le plus surprenant est le moment du « saruaça », quand les hommes se font fouetter pour expulser le « mal ». Leur langue est le « nheengatu ou « langue générale » imposée au XVIIIème siècle par les missionnaires jésuites. Baré est un film puissant et calme, tout comme le Rio Negro. Il sera en diffusion le 19 avril à 22h30 sur Sesctv.org. Papuranga !

Galeria Scenarium

RICKY GOODWIN

Quarta, dia 05-03-2015

Conçue par Nelson Torzecki et Plinio Froes, collectionneurs d’art et décorateurs de télévision, la rocambolesque boîte de nuit Rio Scenarium s’offre une petite sœur dans le quartier carioca de Lapa. Sur trois étages d’un bâtiment colonial, une belle galerie d’art avec une exposition sur l’art de l’« azulejo » et un hommage au « trait libre » des dessinateurs de presse. Détournée par César Lobo, l’icône pop « Je suis Campbell Soup » évoque le déferlante mondiale « Je suis Charlie ». Ou la liberté d’expression en « prêt- à-consommer ». Ricky Goodwin, journaliste et collectionneur signe cette intelligente exposition. Chocante !

DJ MAM

Sábado, dia 1°-03-2015

Rio de Janeiro fête les 450 ans de sa fondation avec DJ MAM, le DJ le plus rigolo du moment. Héritier de Carlinhos Brown et d’Afrika Bambaata , DJ Mam mixe le candomblé, le funk carioca, le forró, le còco, le carimbo, le reggae, l’afro beat, la samba, le techno brega et la MPB. Avec son « cocar » d’indien en tissu ou en plastique glitter, perché en haut d’un écran géant monté par TV Globo, il prouve que le renouveau musical carioca passe par le recyclage. Depuis les indiens Tupinambas, DJ Mam est ce qu’on a fait de plus classe, en matière d’anthropophagie musicale. Chega mais!

Irandhir Santos

Quinta, dia 27-02-2015

Dans les terres arides du Sertao, ça ne rigole pas. Trois histoires cruelles de désir et d’amour filmées raz la poussière, comme dans les westerns. A Historia da Eternidade (Camilo Cavlacante) a été sélectionné au Festival de Rotterdam, la porte d’entrée du cinéma du Nordeste en Europe. On y retrouve Irandhir Santos et son travail corporel inspiré dans le rôle de Joaozinho. Irandhir Santos est l’étoile montante du cinéma brésilien. Depuis 2005 avec Cinema, Aspirina e Urubu (Marcelo Gomes), il enchaîne les trophées de meilleur acteur : Tropa de Elite 2 (Jose Padilha), Febre do Rato (Claudio Assis), O som ao redor (Kleber Mendonça Filho), Tatuagem (Hilton Lacerda). Veió !

Tomie Othake

Quinta, dia 12-02-2015

Tomie Othake a disparu. Elle avait 101 ans. C’était l’artiste plastique brésilienne la plus connue à l’étranger. Elle avait commencé de peindre à 40 ans et realisé toute une série d’oeuvres les yeux bandés. Ses sculptures monumentales ont transformé São Paulo : les courbes colorées qui encadrent la voie express 23 de Maio, les panneaux de 15 mètres de long du métro Consolação, les courbes rouges de l’auditorium Ibirapuera… Un musée de 7500 m2, l’Institut Tomie Othake lui est consacré. Hino nacional.

Mocidade

Domingo, dia 01-02-2015

L’école de samba Mocidade Independente do Padre Miguel a son préau de répétition à une heure de Rio. Commandée par le « bicheiro » Rogerio de Andrade, elle a arraché à Unidos da Tijuca, le metteur en scène Paulo Barros pour un prix tenu secret. Paulo Barros est le maître absolu du carnaval d’ « Avenue » depuis 2014. Il annonce un carnaval à 4,5 millions d’euros. Chacune des 12 grandes écoles reçoit 350 000 euros de la Mairie de Rio. Mais chacune dépense 3,5 millions pour mettre 3 à 6000 figurants sur l’Avenue. La différence est financée par la mafia du jeu (le jeu de la biche) qui blanchit l’argent illégal. Traqués pendant dix ans, les « bicheiros » sont de retour. Alô Ventuir !

Céu na Terra

Domingo, dia 25-01-2015

Cette année, Mardi Gras tombe un 17 février. Mais les fanfares ont déjà envahi les rues de Rio. Un million de touristes sont attendus et 5 millions de personnes suivront les 500 « blocos » de quartiers autorisés par la mairie de Rio. Un avant-goût avec la fanfare du bloco « Sur la Terre comme au Ciel ». Abre alas.

Anderson Silva

Quinta, dia 15-01-2015

Anderson Silva est au Brésil une vedette aussi célèbre que Neymar. Champion de muay thai et de ju jitsu brésilien, il a remporté 33 victoires sur 39 combats de MMA (Mixed Martial Arts) et détient le record de titres à l’UFC (Ultimate Fight Championship). Malgré une fracture spectaculaire à Las Vegas, il est de retour sur les rings ce 31 janvier 2015. Le MMA est le sport brésilien le plus populaire après le foot et The Spider est son héros. Mata Leão.

Marisa Monte

Quarta, dia 14-01-2015

Ce clip de Marisa Monte n’est pas une nouveauté puisqu’il date de 2011. Mais après cette semaine dramatique, on a tous besoin d’un câlin … C’est au bras du champion Anderson Silva que chante et danse la Belle. Ainda bem.

Laerte

Laerte

Sexta, dia 09-01-2015

Laerte est un journaliste illustrateur transgenre de Sao Paulo, l’un des plus respectés de sa génération. Il dessine pour Folha de Sao Paulo, l’équivalent du Monde. Il répond au journaliste blogueur Morris Kachani dans une interview : « Au Brésil, Charlie Hebdo n’existerait pas. Chez nous, il y a une sorte de respect des autorités. Là bas, aucune. C’est typiquement français. Ca existe depuis la Commune. En Grande-Bretagne, cette violence là existe aussi. Mais les Anglais la font passer avec plus d’élégance ». Imagina.

Heartless

Terça, dia 06-01-2015

C’est l’histoire de Leo, un ado urbain pris dans les nasses à poisson du littoral nordestin à marée basse. Tous les personnages sont des enfants. L’héroïne est Sem Coraçao – Heartless, une fille de pêcheurs avec un « pace-maker ». Ce court métrage sensoriel de Nara Normande et Tiao rafle tous les prix de Cannes à Brasilia. Il sera visible à Paris, au Cinéma des Cinéastes (7, avenue de Clichy dans le 17ème), dimanche 8 février 12h30 salle 3 et lundi 9 février 14h salle 1. Le Pernambuco est le vivier du meilleur des cinémas. Obâ !

Criolo

Segunda, dia 05-01-2015

Le MC de Sao Paulo, révélation de la Musique Populaire Brésilienne sera le 21 janvier 2015 à Glasgow, le 22 à Londres, le 24 à Berlin (Gretchen), le 27 à Amsterdam (Bitterzoet), le 28 à Gent (De Centrale), le 29 à Paris (Alhambra). Il défendra son troisième disque « Convoque ton Budda ». Vamos ?

Ordinarius

Domingo, dia 04-01-2015

La meilleure « cover » du label Cover Flow est un succès des années 50 « Disseram que voltei americanizada». Au concert de la star Carmen Miranda, les cariocas de l’époque avaient tordu le nez alors que l’icône brésilienne arrivait tout juste de Broadway. Ils la trouvaient « américanisée ». Le groupe « a capella » Ordinarius fait des merveilles.
Escuta !

La Saidèrre

Sábado, dia 03-01-2015

Tournée dans un « Pé Sujo » de Tijuca -un bar aux pieds sales- cette satire hilarante est un viral chez les Français du Brésil et les Brésiliens de France. Parler comme un « bandido », manger de l’açaï, donner des coups est tendance de St Germain-des-Prés à Ipanema. Gostoso !

L’homme qui a tué Dieu

Sexta, dia 02-01-2015

Quand le gibier se fait rare, la chasse à l’homme blanc commence ! Initié à l’Amazonie et aux Indiens par un parrain suisse missionnaire, Noé met en scène des indigènes du Rondônia dans une comédie efficace, grinçante et poétique. Mi documentaire mi fiction : on rit jaune. Veja.

Brasil Pandeiro

Quinta, dia 01-01-2015

Un projet qui reprend le concept de Songs around the World, tourné et enregistré aux Quatros Cantos du pays continent devant les églises baroques, les barres d’immeubles ou sur la mer avec les rappers, les sambistes et les emboladeiras, de Juazeiro à Vila Madalena. Feliz Ano Novo !